LES POISSONS VERT PALE

UNE PIECE DE THÉÂTRE DE

VALERIE BENDJILALI

SYNOPSIS

Mordre dans une tarte aux cerises et replonger instantanément au cœur de ses souvenirs d’enfance. Pour Ricky, c’est redécouvrir le temps de l’insouciance, c’est aussi retrouver le regard admiratif qu’il posait sur des parents pourtant pleins de failles et de contradictions. Impressions. Sensations. Transmissions, aussi. La sévérité d’un père exigeant avec lui-même et avec les autres, soucieux que ses fils deviennent des « hommes ». Jusqu’à ce banal repas dominical qui marquera Ricky et scellera à jamais la minuscule fracture avec ce père auquel il ne voudra jamais ressembler.

NOTE D’INTENTION

Les Poissons vert pâle est la version théâtrale d’une nouvelle de l’auteur américaine Kathrine Kressmann Taylor, à qui l’on doit le succès Inconnu à cette adresse. Son écriture ciselée et délicate décrit avec finesse la force des rapports homme-femme et enfant-parents au sein d’une famille des années 1950.

Une pièce d’atmosphère qui nous remémore ces phrases ou ces gestes de notre enfance qui nous ont bouleversés et ont fait de nous les adultes que nous sommes. Parce que la vie de Ricky n’est peut-être pas si loin de la nôtre.

Pour porter à la scène ce bijou intimiste, on peut compter sur le talent et la sensibilité de Patrice Mincke, qui nous avait transportés en 2016 avec Tu te souviendras de moi. Deux musiciens de jazz évolueront aux côtés de trois comédiens. Un moment à la fois touchant et troublant.

Adaptation Valéry Bendjilali
Mise en scène Patrice Mincke
Avec Valéry Bendjilali, Bénédicte Chabot, Benoît Verhaert
Musiciens Antoine Marcel, Nicholas Yates